Pas de GSM avant 13 ans ?

J’suis pas un scientifique, mais…… je lis. Ceci dit, comme tous les articles venant d’un autodidacte, c’est à prendre « cum grano salis » mais il y a plein de références dedans (Oh mon dieu, comme c’est original, ici :-D). Les corrections et commentaires sont encore plus les bienvenus que d’hab.

Pas de GSM avant 13 ans, et même après !
Et pas trop jusqu’à la fin de l’adolescence… ou juste des SMS 😉
Et en général, utilisez une oreillette avec fil, c’est recommandé.

GSM: cancer du cerveau « possible » selon l’OMS . N.B.: C’est une première évolution par rapport à leur position de 2010

Surtout les jeunes, beaucoup plus sensible aux rayonnements ! voir notamment ici.

FAQ:

1) Pourquoi agir alors que c’est seulement « possible » ? La raison s’appelle « le principe de précaution« . C’est notamment parce qu’on ne l’a pas respecté que l’on se trouve avec Fukushima. C’est parce qu’on ne le respecte pas que 50% des poulets sont porteurs de germes multi-résistants aux anti-biotiques (et que donc les manger cuits à trop basse température ou trop crus est suicidaire).

2) Pourquoi 13 ans ? Parce que les cellules de leur cerveau sont plus vulnérables du fait d’être encore en cours de multiplication. Et ça, c’est avant 13 ans. Pendant l’adolescence, ça continue, mais moins  même si tout le monde n’est pas du même avis.

3) Pourquoi avec fil ? Parce qu’il ne sert à rien d’éliminer une source de rayonnement suspicieuse pour en ajouter une autre dont on sait encore moins, le Wi-Fi en l’occurrence 😀

Deux-trois liens comme ça

–  Je ne suis pas un écolo rabique mais quand j’apprends que 50% des poulets en batterie sont contaminés par des bactéries résistantes aux anti-biotiques, j’ai envie de virer végétalien, et même là, j’ai des doutes :-/

Le changement climatique et le pic pétrolier sont devenus tellement incontournables que mêmes des militaires (si, si, j’ai bien dit des mi-li-tai-res 🙂 ) US en dénoncent les risques et tentent de vaincre l’immobilisme de leur régime.

– Si Actuel fut LE magazine francophone des années ’80, dans la même langue Owni est probablement LE site d’information internet des années ’10 comme Contreinfo celui de l’information économique et proche-orientale. L’un est l’œuvre d’un groupe informel, l’autre est le fruit du travail d’un homme exceptionnel ce qui explique des absences de temps en temps. Et si vous voulez savoir comment on prend une décennie de retard ;-) voyez DeDefensa, même s’il reste remarquable si pas indispensable pour la compréhension de la politique militaire américaine et, accessoirement, européenne mais pas seulement. Pour les gauchos français et apparentés, CSP fait toujours rire comme l’écologique Basta fait frémir. J’y ajouterai bien  les vrais perles du site économique Leap 2020 mais ils sont vraiment à prendre qu’avec un solide esprit critique et un ample background sur le sujet. Pour relativiser, j’ajouterai que j’en pense autant du petit Soir, du Monde et consorts dont les plus visibles des média-mensonges sont relatés par Michel Collon qui commente aussi de la fin du rêve d’Al Jazzera.

– A ce propos, « Lybie: qui est le fou ? » demandent en anglais Al-Jazzera dans un passionnant article de fond (seraient-ils en train de réajuster le tir ?) et beaucoup plus directement le virulent John Pilger, ce dernier traduit par LGS pour les francophones unilingues ou pressés.

Comment on pigeonne des blogueurs (et des gens de gauche) ou la bien laide histoire du Huffpo. Les conversions successives d’Ariana Huffington font penser à du Mitterrand (François): mêmes crapules (de droite à l’origine) utilisant cyniquement le mensonge et une conversion apparente pour faire du fric, ou du pouvoir, et finalement revendre le résultat aux libéraux en ne laissant que des ruines derrière eux. Comme quoi, il ne faut JAMAIS faire confiance aux socdem’, à plus forte raison aux convertis 😉

Lutter contre la censure sur le net: si vous utilisez Firefox (sans publicités et respect de la vie privée  inclus) ou Chrome (fichage par les marketeux inclus), MafiaaFire vous explique le pourquoi et fourni l’outil. Et si vous utilisez M$-IE, c’est bien dommage pour vous 😉

Et ça se prétend écolo…

Empreinte carbone, recyclage, protocole de Tokyo… Tout ça c’est de la petite bière à côté des propos d’un industriel saisi par une crise de conscience, le belge Gunter Pauli, qui déclare plus simplement « Il ne faut pas polluer moins, il faut arrêter de polluer”, point.

Selon ses argumentaires, très simples, il est possible de vivre aussi bien que maintenant, pacemaker inclus, simplement en imitant mieux la nature, en investissant plus dans “le développement durable c’est (à dire) la capacité de répondre aux besoins de tous avec ce dont nous disposons. Chaque système naturel, dont il s’inspire totalement, fonctionne avec ce qui est disponible. Or depuis des années, notre économie, comme notre système financier, a fonctionné avec ce qui n’existe pas.”

Quelques exemples : savez-vous que dans votre tasse de café, il n’y a que 0,5 % de la graine. Tout le reste, le marc, peut être utilisé pour fabriquer de la nourriture. C’est expérimenté au Brésil. Quand vous parlez, vous émettez une force, la voix. Si vous utilisiez celle-ci pour alimenter votre GSM, sa capacité passerait de 3-4 heures de conversation à 200 heures. Un pacemaker normal utilise une pile et votre corps produit naturellement de l’électricité. Pourquoi ne pas utiliser l’un pour alimenter l’autre ? Le murier permet de « récupérer » des terrains arides et donc inutilisés. En plus, il accueille des vers à soie. Celle-ci pourrait, entre autres choses, utilement remplacer les lames de votre rasoir : ne sous-estimez l’énergie gaspillée pour les produire.

Pour en savoir plus long sur son discours, outre le lien ci-dessus, deux pistes de recherche s’ouvre à vous : son site Zeri, malheureusement en anglais ou alors un moteur de recherche où vous tapez simplement son nom. Des heures de lecture sur un écologisme radical… de tout confort.

La mal-bouffe est une drogue ?

Dans Bastamag, Agnès Rousseaux nous rapporte que « une étude américaine vient de montrer que les processus neuro-biologiques provoqués par la consommation d’une nourriture beaucoup trop riche et par la consommation de drogues dures étaient similaires ». MacDo et heroïne, même combat ?

Quand on se souvient des fabriquants de cigarettes rajoutaient sciemment des produits pour augmenter l’accoutumance à ce qu’ils savaient déjà être un poison, on ne sera guère étonné de voir le cynisme avec lequel les fabricants de cette mal-bouffe vont traiter cette information qu’ils connaissent et exploitent probablement déjà. On parie ?

Et comme une image vaut mieux qu’un long discours, voici les chiffres 🙂

« Avatar », « District 9  » et autres « The Road » – mise à jour

Pour ceux qui ne l’avaient pas décrypté, ces films de science-fiction (SF) sont des allégories de la colonisation des Amériques du 16e au 19e siècle. Même s’ils se placent du seul point de vue des colonisateurs eux-mêmes comme le souligne Mélanine avec raison, ils n’en restent pas moins très critiques voire de féroces satyres au second degré.

Si vous lisez l’anglais dans le texte alors Monbiot vous rappellera en détail comment et pourquoi « en 1492, la population native des Amériques était de 100 millions. A la fin du 19ème siècle, la plupart avaient été exterminés. De nombreux décès étaient dus à des maladies, mais cette extinction de masse a aussi été organisée. La boucherie a commencé avec Christophe Colomb. Il a massacré la population autochtone d’Hispaniola (aujourd’hui Haïti et Dominique) avec une férocité inimaginable. En 1535 la population native de 8 millions de personnes avait été réduite à zéro, en raison des maladies, des assassinats, ou épuisées par le travail forcé et la famine. »

Les auteurs issus des colonisateurs, comme Diamond Jared dans son remarquable livre « Effondrement » qui décrit les effets parfois réellement catastrophiques (réduction de population de 90%) de certains déséquilibres écologiques massifs dans l’histoire aimeraient bien y trouver la seule cause de la mort de quasi-toute la population américaine pré-colombienne. Malheureusement pour l’idée que nous voudrions avoir de l’humanité, l’histoire telle qu’elle se révèle à nous, comme dans ce remarquable dossier réuni par Michel Collon sur Haïti, montre bien qu’il s’agit d’abord de génocides. Les maladies par exemple ont souvent – aujourd’hui comme hier – été répandues sciemment, notamment par le biais de couvertures infectées. Détruire sous couvert de protéger, c’est bien ce que sont en train de faire les USA et ses alliés quand ils interviennent massivement sur cette éponge à pétrole que vient de se révéler être Haïti . Ah, vous ne saviez pas encore que ce pays est installé sur un océan de pétrole bien plus immense que le Vénézuela ou que le fut le Mexique ? Curieux, hein comme les médias sont sélectifs dans ce qu’ils racontent. Mais ça, comme dirait Rudyard Kipling, c’est une autre histoire… dont je vous parle dans cet article .

Bonnes et mauvaises nouvelles

Un exemple des résultats de l’Olivier à Bruxelles: 5.000 logements étaient promis pour cette législature. 211 ont été réellement construits. Chez les riches, La Libre reconnait « Les banques savaient pour les subprimes et n’ont rien fait », ils ne sont pas les seuls à le dire, ça n’empêche pas qu’on continue de les arroser de notre argent grâce notamment à des commissions (européennes) où ils sont à la fois les conseilleurs et les bénéficiaires. Plus loin de nous, c’est pire encore: une moisson de suicides raconte la seule issue de dizaines de milliers de paysans indiens (160.000 en 10 ans). Et disons-le clairement “La croissance verte est un leurre” (oui, je sais la mise en page de ce site est pitoyable mais en cherchant bien vous trouverez le texte)

Evidemment, il y a aussi des bonnes nouvelles: le Financial Times découvre que les paradis fiscaux sont une des causes de notre crise actuelle (comment ça, ils enfoncent une porte ouverte ?),  des fonctionnaires belges montent un site contre un ministre trop autoritaire, leurs homolgues français dénoncent les tripatouillages de statistiques qu’on les oblige à faireà Chicago la lutte syndicale a payé,

Il y a aussi des cas mitigés comme cet article sur le piège afghano-pakistanais dans lequel se précipite Obama voire les franches utopies et les contre utopies engendrant un désordre dont le résultat s’appelle « prison a gogo« . Et oui, c’est en anglais. Enfin, Dieudonné est rejeté par les mouvements de solidarité avec la Palestine, comme d’ailleurs par les Indigènes de la République. Pour paraphraser Henri Goldman, je suis d’accord avec 80% de ce qu’il dit mais il puait vraiment sur les 20 % restants et son alliance avec des fachos et anti-sémites notoires dépassaient tous 3 largement et depuis longtemps le tolérable.

Y’a beaucoup mieux que C.C.E. (mis à jour)

C.C.E. ralenti d’abord parce ce que je ne veux plus lui consacrer le temps nécessaire pour approcher les qualités de l’exceptionnel ContreInfo en matière économique et politique. Un exemple de son travail comme le lien ici qui démontre en quelques mots l’inanité de la politique blairiste(autre lien) dont le « socialiste » Di Rupo est la belge copie conforme.

C.C.E ralenti aussi parce qu’en matière géostratégique, militaire et analyse de la politique étrangère des USA, De Defensa est insurpassable et qu’il est inutile d’ajouter au bruit ambiant. Un bon exemple de De Defensa est à trouver dans ce décryptage d’une tentative de désinformation. Le secret de ces deux premiers auteurs : ils lisent abondemment la presse anglo-saxonne et économique, mais pas que. Alors, évidemment, ils sont bien informés même s’ils font de ces articles autre chose que ce que les auteurs originels souhaitaient dire 🙂

Autres sites de TRES bonne qualité : Article XI est un des deux sites qui montent actuellement. Par exemple, ne ratez pas «Si l’Europe sociale est imaginable, ce n’est pas sur les bases de l’Union Européenne.» L’autre, encore plus méconnu, est WTK41, c’est un tort, comme l’oubli du combat fantassin (voir à ce sujet Les Tontons Flingueurs et l’Afghanistan). Enfin, Le Monde Diplomatique met désormais sur le net certains de ses articles-clés mais surtout, il a des blogs plus diversifiés encore. Et entre eux et leurs commentaires, vous pouvez dire que les sujets sont traités à fond.

D’autres sites ou blogs bien que « typés » sont irremplaçables comme celui de Colette Braeckman sur l’Afrique, Le Grand Soir (marxiste) ou Les mots ont un sens (France). Il y a des  originaux comme celui de Danielle Bleitrach qui trouve le moyen d’être communiste tout en se les mettant à dos et juive tout se bagarrant tant avec les sionistes que nombre d’anti-sionistes. Notez que c’est peut-être ce qui me la rend si sympathique. En tout cas, c’est elle qui publie le plus d’info sur le seul continent porteur d’espoir: l’Amérique Latine. Il y a notamment une publication systématique des articles (traduits) de Fidel Castro qui agrémente sa vieillesse d’articles percutants à souhait. Il y en a qui sont plus « remplaçables » comme mondialistation.ca ou LMSI qui alternent l’excellent et le pire (non, je ne mettrai pas de lien sur un de leurs articles « limite (?) anti-sémite » ou paranoïaque). N’oubliez pas l’Observatoire des Inégalités qui est une source très scientifique.

En matière de portails généralistes, les belges mouvement.be et français rezo.net sont imbattables et leurs revues de presse raisonnablement diversifiées si vous prenez la peine de rechercher dans les liens des articles cités qui, eux, viennent un peu souvent des mêmes endroits. Pour renouveler vos sources, allez voir la liste de partage du Monolecte ou sa liste des sources. Le dernier est une espèce de Google des infos alternatives. Evidemment c’est notablement moins trié que dans les portails classiques, c’est même franchement bordelique dans le dernier cas mais tellement riche… N’oubliez pas non plus le belge Michel Collon qui porte à bout de bras un portail rénové qui recèle des merveilles. Aaliens est plus atypique avec ses différentes méthodes de classement des sélections mais très riche de ce fait.

Si vous cherchez des polémistes, Plume de Presse, CSP , Vive le Feu, Fontenelle, voire le belge Les doigts dans la crise (mais en faisant le tri) sont actuellement mordants à souhait. Il vous faudra chercher un plus pour trouver des blogs situationnistes comme le Tigre qui est encore le seul, ou presque, à vous parler de Coupat, prisonnier politique en France pour avoir peut-être été l’auteur du très situationniste « L’insurrection qui vient« . Si vous ne l’avez pas lu, vous avez tort, encore 😉