Cuba Si !

Vos prochaines vacances à Cuba ? Pourquoi pas, me suis-je dit. J’ai donc recherché quelques informations* vues de Bruxelles.

D’abord, un WE de formation de ICS sur le thème « Les travailleurs cubains ne sont pas des outils » du vendredi 15 mai au soir au 17 mai 2009. C’est une formation sur le thème ‘Travail digne’ à Cuba. Une exploration du côté socio-économique de la révolution cubaine et le syndicalisme local.

Et cloturer ces séminaires en faisant la teuf tout en rencontrant des  des companeros ce même 17 mai à partir de 13:00**  à la fête « 50 années de révolution » au Campus du Solbosh à l’ULB. Toutes les infos sur ce lien avec une belle affiche en plus.

Vous devriez ainsi vous garnir votre carnet d’adresses et, qui sait, de trouver des companeros pour le voyage. Au passage, si ça vous tente, écrivez-moi.

Première suggestion de voyage pour qui veut retrousser ses manches et rencontrer des Cubains : « Participer à une brigade de solidarité à Cuba » du 5 au 19 juillet 2009, toujours par la même ICS. Mais là, peut-être est-il déjà trop tard : il y a des séances de préparation obligatoire dont la première est déjà passée.

Pour partir hors voyage organisé,  Viktor Dedaj conseille chaleureusement Cuba Linda, une assoc française qui va vous faciliter la recherche de chambre (confortables !) chez l’habitant (15 à 30 € suivant la saison et l’endroit). C’est quand même plus sympa que l’hotel. Ils ont aussi des suggestions de circuit touristique.

Pour l’avion, c’est moins évident. Le moteur de recherche lié à Cuba Linda est à côté de ses pompes. Si quelqu’un a de l’expérience, les commentaires vous sont ouverts.

(*) Merci JB et VD.

(**) Heure latino: de mon expérience, rajoutez une heure. Le décalage horaire, sans doute.

Publicités

Danielle se tait ? Non !

Disparait Reparait aujourd’hui (*)  de la blogosphère une de ses voix les plus puissantes et les plus originales. Chouette cadeau de noel 😦

Lassée de la bétise, lassée de la méchanceté, lassée de prêcher dans ce qu’elle voit à tort comme un désert, victime de son succès qui lui amenait nombre de mails haineux, Danielle Bleitrach a avait décidé de fermer « Changement de société » alias « soci013 ».

Où d’autre lirons-nous désormais cette traduction de l’intervention de Dick Cheney sur ABC où il reconnaissait explicitement avoir autorisé la torture dont je parlais dans mon article précédent ?

Où d’autre lirons-nous les nombreux articles sur l’amérique latine, là où la gauche devrait aller chercher ses nouveaux modèles après l’échec sanglant de sa gestion du capitalisme ?

Où d’autre lirons-nous les analyses politiques et philosophiques fondamentales, profondes et orginales que nous apportait Danielle ? Sans langue de bois, sans concessions, elle nous apportait un contenu d’une rare profondeur. Evidemment, cette profondeur n’allait pas sans une certaine longueur qui décourageait ceux qui ne consacrent pas plus de 2 minutes à un texte. Ce qui amenait des remarques acerbes de sa part quand quelqu’un prenait la parole en omettant un élément dont elle avait parlé.

Où d’autre lirons-nous la critique féroce de l’exploitation, de l’asservissement ?

Où trouverons-nous encore une voix juive, aussi féroce dans sa critique d’Israel que de l’anti-sémitisme qu’elle a vécu dans son corps et qui a marqué prfondément son esprit.

Ou trouverons-nous encore cette foi dans l’internationalisme socialiste ? Cette analyse marxiste qui avait annoncé la crise et fournit un des rares moyen d’en sortir ?

Ailleurs, difficilement, moins bien. Nul(le) n’est indispensable, certaines voix sont simplement encore plus irremplaçables que d’autres. Danielle est de celles-là. Je pleure.

Elle annonce un livre, je revis et je ne manquerai de vous en faire part 🙂

(*) Mise à jour: Ce matin 1e janvier, Danielle a rouvert son blog 🙂  Du coup J’ai corrigé certains aspects de ce post, dont le titre.

« Je ne comprend rien à ce qui se passe en Afghanistan ! »

Bon, ben c’est pas grave, ma brave dame. D’abord une peu d’histoire, par exemple un survol de ce qui s’y est passé dans ces 50 dernières années: un article écrit par Michael Parenti sur le site de Michel Collon. Et on enchaîne sur une analyse de Philippe Grasset sur ce qui s’y passe actuellement, à savoir que « Les talibans ont fait, pour les Russes, la démonstration ultime de la validité de leurs conceptions stratégiques selon lesquelles la seule voie d’accès sécurisée vers l’Afghanistan passe par la Russie », rien de moins.

Voilà, avec ces deux articles, vous devriez un peu mieux comprendre les racines d’un conflit qui pourrait bien nous conduire à une guerre nucléaire puisque le Pakistan est entraîné dans la tourmente afghane comme jadis le Cambodge le fût dans le conflit viet-namien. Et tout le monde se souvient de l’horreur qui en résultat.