Petite revue du net en vrac – corrigée

Simple, lisible et même parfois drôles pour certains liens. Fouillés mais toujours comprehensibles pour les autres. Voici une petite revue des articles du net  qui m’ont marqués ces derniers jours.
1) Retraites

D’abord, deux petites vidéos drôles et sympa pour expliquer pourquoi la retraite par répartition ça marchera toujours mieux que la retraite par capitalisation. Traduction pour ceux qui n’ont pas compris : voici comment on nous enfume depuis 30 ans en mélangeant les chiffres. Ces vidéos sont claires et précises et ça vous permettra de tenir le crachoir à la prochaine réunion de famille.

2) La hiérachie, c’est comme les étagères: plus c’est haut, moins ça sert

Une bonne nouvelle : la fin du management. ou en tout cas la démonstration de sa faillite. C’est la voie souriante explorée dans cet article publié par InternetActu.net

3) Indiscretions sur Internet

Vous pensiez que Facebook ne ménageait guère votre vie privée (si vous ne le saviez pas ?) et surtout celle de vos enfants qui ne mesurent pas toujours combien les délires de leur adolescence qu’ils y exposent vont les poursuivre leur vie durant car Internet n’oublie rien, jamais 😦

Rassurez-vous, c’est de la petite bière à côté des nouveaux réseaux sociaux comme Google Buzz et la téléphonie internet, surtout vue par le même Google.

4) La concurrence entre établissements scolaires.

Je ne sais pas à qui ça profite mais apparament pas aux élèves : c’est testé à l’étranger et c’est la catastrophe

Et ne quittons pas le sujet de l’école avec cette angoissante question qui préoccupe tant les parents, que les élèves et les enseigants eux-mêmes : « Qu’est-ce qu’un bon prof » ?

5) Piratage ou usage commun ?

Pendant qu’on parle de l’usage que font nos chères têtes blondes (et nous) d’Internet, se pose une angoissante question: est-ce que copier c’est voler ? Voici une vison clairement exposée et argumentée, avec des mots simples.

6) La crise économique ne fait que commencer

Notre chronique habituelle  vous rapporte cette fois les propos pessimistes de Boursorama à propos de l’immobilier américain

Et le salut ne viendra pas des socio-démocrates à la Tony Blair & C°. L’article référencé prend ici l’exemple de Strauss-Khan à la tête du FMI. On avait déjà fait la même analyse avec le « socialiste » Pascal Lamy qui représentait l’Europe aux négociations de l’OMC. Ne parlons pas de Jacques Delors à la tête de l’Europe ou de Zapatero, présent à Bilderberg et ancien (?) agent de la CIA, qui dirige les destinées de l’Espagne.

Force est de constater que les partis (et syndicats) « de gauche » ne sont réellement de gauche que quand la gauche est dans la rue pour exiger qu’ils appliquent ce qu’ils ont promis. En d’autres mots: le vote de gauche est indissociable du combat militant. C’est ce que nous fait comprendre l’exemple actuel de l’Amérique Latine.

C’est aussi ce qui ressort de cette histoire de trois héros (+ une héroïne) qui ne recevront jamais la légion d’honneur (ou l’ordre de Léopold)

7) Les Verts

Le vert, c’est sympa mais ça peut flirter sans problème avec le vert-de-gris, si pas le brun, si on n’y fait pas attention. Le vert peut aussi se trouver à gauche. Voici le cas des USA décrit dans la Revue Internationales des Livres et des idées

8 ) « Qui tue le plus, tue le moins » – corrigé

Les arabo-musulmans sont responsables de 5.480 morts… par jour… depuis 45 ans ? Ou je me trompe et il s’agit des forces de pacification de l’Occident Chrétien ? Naaan, jamais un blanc n’a oppressé ou occupé ou tué qui que ce soit au nom de sa religion, de son intérêt ou de son idéologie 😉 Le calcul est très documenté dans la réflexion menée ici par « Les Deux Terres »

Vous me direz que tout ça c’est du passé. On tourne la page et on continue la mission civilisatrice et démocratique (et liberalo-capitaliste) de l’occident. Si vous lisez l’anglais, en voici un bel exemple qui n’est ni simple ni court mais TRES édifiant, publié dans « The Nation ».

9) Sarkozy : un peu d’originalité

Si vous souahitez une analyse originale de la dérive raciste française, voilà un article qui oublie la facilité. Mais lutter contre le racisme rampant, surtout dans nos rangs, ce n’est pas simple à démonter si l’on veut aller au fond des choses et donc comprendre pour appréhender le futur.