Redondance ou révolution ?

Si l’on en croit les études publiées (en anglais pour la majeure partie)sur le site Nikos Smyrnaios, l’essentiel de l’info internet est redondante. Redondants, les portails yahoo, google et autres msn ? Ben oui, évidemment. Parce que le reste de la presse ne l’est pas, peut-être ?

En France, 10 éditorialistes et une centaine d’invités occupent 80 % du paysage audio-visuel. En Belgique, nous avons un (oui, 1) philosophe et il est tellement vieux qu’il commence vraiment à raconter des conn… n’importe quoi. La presse écrite francophone radote à 95% les mêmes insuffisances tout en servant outrageusement la soupe à une classe politique où le népotisme et la cooptation sont couramment admis. Je ne parle même pas du monde économique (presse, commentateurs  et entreprises tous unis) où les mêmes défauts sont multipliés par 10 : là, ce n’est plus « admis », c’est simplement la règle et ça l’a d’ailleurs toujours été. L’Echo (de la Bourse) a servi l’optimisme à pleine louche à ses pigeons de lecteurs jusqu’au moment où c’est devenu vraiment impossible. Et ils recommencent déjà, alors que tout qui sait lire peut comprendre qu’il est impossible de financer les déficits de TOUS les Etats ET des entreprises ET de l’immobilier ET des allocations sociales en même temps et donc que ça DOIT se casser la gueule d’une façon qui fera passer 2008 pour une plaisanterie.

Crise de la presse ? Tiens donc. S’il y avait dans les journaux le dixième de ce qu’on trouve sur le net en fouillant VRAIMENT, et si possible en anglais ou mieux, en espagnol, il n’y aurais pas de crise de la presse parce qu’elle donnerait de l’information et pas de la propagande. Mais voilà, on continue de n’y lire que ceux qui ont déjà maintes fois prouvés qu’ils mentent (mal), qu’ils prédisent ce que leur employeur (industriel) veut entendre, qu’ils défendent l’indéfendable et se foutent de proposer de vraies solutions parce qu’elles VONT mécontenter leur actionnariat, autrement plus important à leurs yeux que leurs lecteurs-auditeurs.

Crise de la politique ? Etonnant. S’il y avait moyen pour ceux qui proposent des alternatives autres que d’appuyer plus ou moins fort sur l’accélérateur avant de rentrer dans le mur… s’il y avait moyen pour eux de faire entendre des idées originales, peut-être que le bon peuple pourrait s’intéresser à son devenir. Mais le pire est que même si ce miracle arrivait, il y a longtemps que le pouvoir est passé du Parlement à Bilderberg et autres conseils d’administration, de l’élection à la cooptation des élites. Et que nous l’avons compris. Mais maintenant qu’elles ont fait la preuve qu’elle ne pouvait nous conduire que dans le mur, il va falloir s’en débarrasser. Et vite, avant que le mur ne soit là. Et certes, il ne se laisseront pas faire… Mais peut-être que nous non plus 🙂

Que voulons-nous ? Un parlement ou un Judenrat ? Ou alors, la Loi de la rue et la rue de Loi unies pour « dégager » ceux qui se croient nos princes… quel beau rêve. N’oubliez pas que vous votez bientôt. Faites en sorte qu’il en sorte une sortie : ne votez pas réformiste, votez révolutionnaire ! Osons-le, tous ensemble… ou oublions le futur de nos enfants. Au choix. Le monde sur lequel nous vivons est fini. Fini dans le sens qu’il n’est pas infini. Fini dans le sens que les solutions actuelles n’en sont pas. Ou nous partageons ce qui va rester ou nous partageons les coups de matraques pour que certains puissent continuer d’augmenter le pillage des ressources communes. Le 0,1 % des plus riches a vu son niveau de vie augmenter de 41 % ces dernières années. Et le vôtre ? Et le vôtre… demain ?

Imitons l’Amérique. Mais pas celle que nous avons écoutée pendant 50 ans. Allons plus au sud, voir le Venezuela, le Pérou et tant d’autres qui ont déjà compris. Ils ont compris qu’en éliminant l’injustice et en partageant, il y avait plus. Plus pour tous et plus pour longtemps car l’inégalité génère un mode de vie insoutenable pour une terre finie. Il n’y a plus de frontière à conquérir. Il y a un champ à cultiver et un pain à partager… ou à se détruire pour se l’approprier. Et à  votre avis, qu’est-ce qui est le plus rentable : la révolution pour partager en paix ou la réforme pour se déchirer en guerre ?

Trucs et astuces informatiques (mise à jour)

Même si la bande passante ne se trouve pas sous les pas d’un cheval et donc que l’utopie internet voit ses jours aussi comptés que les radios libres il y a 10 ansn il y a encore du temps pour en profiter. Ceci dit, vous écoutez encore parfois une des ces radios ni commerciales ni étatiques, vous ? Quand elles ont trois émissions par semaine, c’est le bout du monde et quand elles osent émettre une critique un peu rude (moins que les propos habituels de Sakro, écoutez la vidéo, pas les commentaires), l’animateur est licencié et la radio se trouve dans le collimateur de l’autorité de surveillance.

Une video ou une musique vous interesse sur internet: techniquement, rien ne vous interdit de le télécharger, par exemple avec le plug-in Unplug pour Firefox , puis de le regarder sur votre TV ou d’écouter en voiture le son sur un CD que vous vous graverez. Si vous (ne) savez (pas) avec quoi graver un .FLV pour l’écouter sur un lecteur CD ou le lire sur votre lecteur DVD, exprimez-vous dans les commentaires pour aider les autres lecteurs (et l’auteur). Sur votre ordinateur, VLC sait faire tout ça et bien plus : en fait, si c’est de la vidéo ou du son, VLC sait TOUT lire. Seule limitation à ma connaissance: les MP4 mais MPC est là pour ça. Et sans cafter vos habitudes à Micro$oft ou autres « marketeux » ni tenir compte des différentes interdictions arbitraires d’un droit d’auteur devenu abusif et intrusif.

Sur ce, je vous quitte, je vais écouter de la musique libre ou du blues sur un site gratuit ou . Même s’il faut bien reconnaitre que certains juke-box payants sont plus agréables.

Petites infos qui n’ont rien à voir mais m’ont bien fait rire: si vous pensez que j’ai tort, c’est à tort, car j’ai toujours raison 😉

Bonnes et mauvaises nouvelles

Un exemple des résultats de l’Olivier à Bruxelles: 5.000 logements étaient promis pour cette législature. 211 ont été réellement construits. Chez les riches, La Libre reconnait « Les banques savaient pour les subprimes et n’ont rien fait », ils ne sont pas les seuls à le dire, ça n’empêche pas qu’on continue de les arroser de notre argent grâce notamment à des commissions (européennes) où ils sont à la fois les conseilleurs et les bénéficiaires. Plus loin de nous, c’est pire encore: une moisson de suicides raconte la seule issue de dizaines de milliers de paysans indiens (160.000 en 10 ans). Et disons-le clairement “La croissance verte est un leurre” (oui, je sais la mise en page de ce site est pitoyable mais en cherchant bien vous trouverez le texte)

Evidemment, il y a aussi des bonnes nouvelles: le Financial Times découvre que les paradis fiscaux sont une des causes de notre crise actuelle (comment ça, ils enfoncent une porte ouverte ?),  des fonctionnaires belges montent un site contre un ministre trop autoritaire, leurs homolgues français dénoncent les tripatouillages de statistiques qu’on les oblige à faireà Chicago la lutte syndicale a payé,

Il y a aussi des cas mitigés comme cet article sur le piège afghano-pakistanais dans lequel se précipite Obama voire les franches utopies et les contre utopies engendrant un désordre dont le résultat s’appelle « prison a gogo« . Et oui, c’est en anglais. Enfin, Dieudonné est rejeté par les mouvements de solidarité avec la Palestine, comme d’ailleurs par les Indigènes de la République. Pour paraphraser Henri Goldman, je suis d’accord avec 80% de ce qu’il dit mais il puait vraiment sur les 20 % restants et son alliance avec des fachos et anti-sémites notoires dépassaient tous 3 largement et depuis longtemps le tolérable.

Inculture(s) ou le nouvel esprit du capitalisme

Franck Lepage nous gratifie sur TVBruits d’une vidéo aussi hilarante qu’hallucinante. Et je ne résiste pas à vous citer une partie du texte d’introduction: « …Un philosophe aujourd’hui oublié, Herbert Marcuse, nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n’aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s’appelle développement, la domination s’appelle partenariat, l’’exploitation s’’appelle gestion des ressources humaines et l’’aliénation s’’appelle projet. Des mots qui ne permettent plus de penser la réalité mais simplement de nous y adapter en l’approuvant à l’’infini. Des « concepts opérationnels » qui nous font désirer le nouvel esprit du capitalisme même quand nous pensons naïvement le combattre… »

D’accord c’est long mais rien dans l’article suivant vous trouverez plein de trucs et astuces pour en profiter autrement que devant votre browser internet habituel. Et en plus d’être gratuit, c’est largement meilleur que tous les blockbusters ou autres franchouillardises que vous devez subir au cinéma ou à la TV.

Aaah, horreur, encore une fatwa… et pendant ce temps, l’économie….

Depuis quelques années, on voit apparaitre régulièrement l’une ou l’autre fatwa (interprétation des écrits coraniques) au contenu plus ou moins hallucinant. Ces textes et liens paraissent aussi bien dans la presse que dans des chaînes d’e-mails. Elle suscitent l’horreur, le rejet mais servent surtout de prétexte pour stigmatiser toute une religion. Alors quelques faits pour remettre les choses en perspective:

1) A la différence d’une bulle papale, une fatwa est un avis donné par UN des multiples « docteurs de la loi » d’UNE des multiples tendances de l’Islam et de nombreux autres peuvent être d’un avis différent. Sans compter qu’elles évoluent. Je vous ai invité hier à aller voir “Culture et Politique Arabe“ qui montre bien l’évolution des avis sur les libertés féminines au sein de la version la plus archaïque de l’Islam : le wahabisme de l’Arabie Saoudite.

2) Comme je l’ai dit dans le billet précédent, à lui seul l’allié principal des américains en amérique latine fait tuer depuis 10 ans par ses para-militaires quasi autant de syndicalistes (et je ne compte pas les autres victimes) que tout le terrorisme islamique tue de civils dans le monde entier : de l’ordre de 270 contre 420 par an.

3) Quand à la « violence consubstantielle de l’Islam », rappellons que la doxa des guerres déclenchées au moyen-orient par W. Bush incluait de nombreuses références chrétiennes et à la « Mission de l’Amérique dans la Crainte de Dieu » (majuscules incluses). Ses sectataires font (toujours) de l’Armaggedon qui viendrait un prétexte commode pour intégrer le support à Israel dans une idéologie très anti-sémite dans ses fondements. L’ensemble a provoquer des millions de morts. On est TRES loins des 420.

Je ne vais pas encore revenir sur le massacre par les WASP (Anglo-saxons, blancs et protestants) de 99% de la population indigène de l’Amérique du Nord et par les catho espagno-portugais de 50 % de celle du Sud dans les siècles passés. Il n’en demeure pas moins que j’ai beau chercher, je ne trouve pas trace de génocides dans l’histoire de l’Islam alors qu’ils abondent, même dans le passé récent des chrétiens : tutsis (avec la complicité de la France), juifs (tant par les nazis que les pogroms des pouvoirs catholique polonais et orthodoxe russes) slaves (par ces mêmes nazis) et tant d’autres dont les tziganes. Le racisme à l’égard de ces derniers est d’ailleurs encore aujourd’hui à l’oeuvre dans 1 si pas 2 pays de notre très civilisée et chrétienne CEE. Le seul génocide qu’on pourrait attribuer à une population de religion musulmane est celui des Arméniens mais il a été quand même été commis par un pouvoir très laïc : celui des « Jeunes Turcs ».

Quittons le christianisme : l’hindouisme mène depuis l’indépendance de l’Inde de nombreuses agressions de masse à l’égard de sa population musulmane qui est exclue du système des castes et donc reléguée au statut social le plus bas. Des partis hindouistes font même campagne sur ce racisme comme de vulgaire Le Pen ou Vlaams Blok. Ceci dit, son voisin musulman, le Pakistan, n’a pas été sympa jadis à l’égard de ses minorités hindouistes dans le passé, mais est-ce une excuse suffisante et à fortiori pour le présent ?

Petit mot pour nos amis « bobos » qui chérissent tant la « philosophie » bouddhiste : quand il était au pouvoir au Tibet (jusqu’en 1959), le pouvoir théocratique bouddhiste gardait l’essentiel de la population dans le pire des esclavages. Les châtiments corporels et la mort par divers moyens peu reluisants y faisaient partie de l’arsenal du pouvoir entre les mains de la caste dirigeante dont faisaient partie les lamas qui détenaient la moitié des terres, l’autre moitié était dans les mains de l’aristrocratie : le sabre et le goupillon. Cette théocratie est aujourd’hui seule détentrice de l’exercice du pouvoir en exil : le gouvernement et le parlement ne reçoivent (j’insiste sur le mot: lisez leur constitution, c’est explicite) leurs pouvoirs que du médiatique Dalaï Lama dont le goût pour le népotisme et l’argent de la CIA sont bien connus. Ailleurs dans le monde, le « pacifique » bouddhisme est la religion d’état du Sri Lanka qui est aujourd’hui soupçonné de génocide ou à tout le moins de massacres de civils dans son combat contre les Tigres tamouls (musulmans), sous couvert de lutte contre le terrorisme .

4) Evidemment, ces faits ne nourrissent pas la paranoia anti-islamique qui est le fond de commerce de ceux qui voudraient bien qu’on parle d’autre chose que du pillage de la planète, de l’accaparement des ressources par une minorité, des crimes contre l’humanité des sociétés multinationales, du pillage de notre économie par le biais des Clearstream de tous poils. Bref, tous ceux qui ne veulent pas remettre en question le pouvoir en place. Alors que pendant ce temps « au total, ce sont 6.000 milliards de dollars que les Etats devront lever cette année pour financer les relances budgétaires et le sauvetage des banques. Les USA devront quant-à eux trouver près de 2.000 milliards » et il n’est PAS sûr du tout qu’il les trouveront selon Evans-Pritchard dans The Telegraph. John Mauldin pense tout simplement qu’ils ne le trouveront pas car tout le monde a besoin d’emprunter (5.000 milliards d’ici 24 mois, selon lui et ). Nouriel Roubini (le gars qui avait prédit la crise actuelle) analyse aujourd’hui « qu’il est assez clair maintenant qu’il s’agit de la pire crise financière et économique et de la pire récession depuis la Grande Dépression » et que « la politique budgétaire ne peut pas résoudre les problèmes de crédit, et n’est pas sans coût. Au cours des quelques années à venir, elle va ajouter environ 9 trillions de dollars à la dette publique« . Neuf trillions, je ne sais même combien ça fait de zéros. A mon avis, assez pour constituer un gouvernement en Belgique, André Antoine inclus 😉

P.S.: comme Fontenelle, je crains que ceux qui parlent du « complot islamo-gauchiste » auraient parlé du « complot judéo-communiste » (voir « judéo-maçonnique ») dans les années ’30 et ’40. Pour les mêmes raisons. Et avec les mêmes résultats.

Tiens fume, c’est de la Colombienne

Quand 10 syndicalistes meurent assassinés dans le monde, 6 d’entre eux le sont dans la seule Colombie (2711 en 10 ans) et les coupables ne sont jamais retrouvés. La Colombie, la grande « démocratie » amie des USA en Amérique Latine. Mais c’est surement un hasard.

Sites sur le moyen-orient

Dans la longue liste des sites à conseiller de l’article Y’a beaucoup mieux que C.C.E., j’avais volontairement omis ceux qui concernent le moyen-orient. Mais voilà que l’excellent Louban ya Loubnan se réveille après des mois de silence avec quelques articles bien sentis dont un sur l’avortement de la piste syrienne du meurtre de l’homme d’état affairiste Raffic Harriri et deux exemples de mauvais esprit . Du coup, je vais aussi vous parler de quelques autres.

A tout seigneur, tout honneur: Uri Averny, l’âme de Gush Shalom qui tient une chronique hebdomadaire sur le site de l’Association France Palestine Solidarité, horresco referens 😉

Ensuite, le site de l »aile française de Shalom Archav avec plein de vrai morceaux d’articles dedans. Y’a même une liste de diffusion si vous êtes trop cossard pour aller chercher les nombreux articles traduit par l’excellent Gérard. Evitez le site belge qui n’est rien d’autre que la facade « pacifiste » des sionistes du CCLJ et accumule les provocations imbéciles comme les déclarations incendiaires, sans même vous donner l’occasion de leur répondre au contraire de Oumma.com.

Si vous êtes en France, pensez à adhérer à l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) histoire de faire mentir les crétins du CRIF qui beuglent à tous vents que « 95 % des juifs soutiennent Israel » mais « qu’il ne faut pas importer le conflit ». Ah bon, et leur déclaration, elle fait quoi mis à part prétendre que la quasi-totalité des juifs de France soutiennent un gouvernement raciste et terroriste si pas colonialiste et donc fait d’eux des cibles « légitimes » pour tout abruti qui imagine que le diction « oeil pour oeil, dent pour dent » pourrait bien s’appliquer aussi aux complices des bourreaux. Comme si ce dicton n’avait jamais abouti qu’à créer des nations d’aveugles et d’édentés. Pour la Belgique, la groupusculaire (et crépusculaire) Union des Progressistes Juifs de Belgique signale dans l’agenda sur son site les conférences qu’elle organise. C’est souvent très bon.

Et comme j’ai même pas peur, je vais aussi vous faire le lien vers Oumma.com « L’islam en toute liberté ». Deux possibilités : vous n’êtes pas horrifiés par leurs articles et vous (re)découvrez que l’Islam c’est peut-être aussi autre chose que le terrorisme qui en est la seule représentation chez les thuréfaires du « Choc des civilisations » ou vous vomissez leurs déclarations et vous avez l’adresse directe pour leur dire ce que vous en pensez: ils ne censurent RIEN. Ce qui fait d’ailleurs que si les articles sont de bonne tenue, les commentaires qui y sont publiés dérapent parfois dans le délirant: âmes sensibles, s’abstenir mais ce n’est pas pire que les commentaires du Figaro voire de Libération, par exemple, et ceux-là sont « modérés » (sic !). Pendant qu’on parle « monde arabe », allez aussi voir « Culture et Politique Arabe« , ils publient pour l’instant deux articles sur la présence des femmes sur la scéne politique.

Si vous lisez l’anglais, l’incontournable Al Jazeera est d’une qualité égale à celle de la BBC dans ses meilleurs années. La preuve c’est qu’ils sont régulièrement les cibles « d’erreurs » de tirs de toutes les puissances militaires occupantes tant en Irak qu’en Afgahanistan ou à Gaza. Et ils parlent du monde entier, avec un point de vue qui n’est pas exclusivement ethno-centré sur l’occident mais fait aussi part des sentiments, de l’humanité des 90 autres % de la population du monde.

Pour les tenants de l’idéologie opposée à celles renseignées ici, ouvrez n’importe quel quotidien ou hebdo français, ça suffira amplement à vous renseigner sur la doxa du CRIF et autres tenants du sionisme ou du néo-libéralisme.

Quand à ceux et celles qui voudraient m’accuser d’anti-sémitisme (ou en écrire dans les commentaires, essayez donc), je voudrais rappeller que mes deux arrières-grands-parents sont morts en 1942-43 (et pas en tombant d’un mirador) avec une jolie mention allemande en 4 lettres sur leurs papiers. Quand à leurs enfants, elles n’ont survécues que cachées ou exilées. J’en ai hérité une répulsion solidement armée face au racisme (anti-sémitisme inclus) et au nationalisme. Par contre, j’ai assez écrit ce que je pensais de la lâcheté, de l’intolérance et/ou de la complicité des occidentaux face aux génocides depuis toujours (indien, arménien, juif, tziganes, tutsi, congolais, etc….) pour pouvoir affirmer qu’il faut certes trouver une solution à ceux qui veulent fuir l’oppression et les massacres mais qu’elle ne passe pas pas le vol d’une région à ses habitants plus pauvres mais bien par le partage et l’accueil chez ceux qui sont riches. Parce que toute autre solution ne peut mener qu’à une autre forme de racisme, tout simplement. Nous en avons la preuve.