Ils ne sont pas venus ou ne sont pas restés

Certains ne sont pas restés car l’identification « Etoile de David – Croix Nazie » est insupportable. Là, les organisateurs, comme nous tous, ont eu tort. L’interdiction de ces panneaux, non pas brutale mais argumentée ET systématique, aurait été la seule réaction correcte. Elle n’a été le fait que d’une minorité agissante mais trop limitée.

Certains ne sont pas venus car nombre d’e-mails appelant à la manifestation avaient un contenu anti-sémite certain. Et c’était déjà une raison suffisante pour ne pas venir. Cette information ne m’était pas connue jusqu’à aujourd’hui mais je n’ai pas les sources. Si quelqu’un en a reçu, merci de me les faire suivre.

Certains ont eu peur. Là, ils ont eu tort aussi. Comme a eu tort l’ambassadrice israelienne qui a parlé de « gigantesque manifestation anti-sémite ». A sa décharge, reconnaissons qu’elle est dans son rôle: justifier l’agressivité israelienne et faire peur à tous les juifs pour les faire venir en Israel qui, à certains égards, se dépeuple: de plus en plus de nationaux mais marginalement moins d’habitants. Ce n’est plus la terre de lait et miel: crise économique, paranoïa anti-terroriste, inégalité et corruption s’accroissent là plus qu’ailleurs.

Certains ont attaqué par écrit dans Le Soir ou par SMS ceux qui ont participé, faisant clairement allusion à l’antienne de la « terrrrible menace islamique » (480 morts dans le monde en 2007: à peine le bilan d’une journée dans l’Irak occupé ou d’une semaine d’agression sur Gaza). S’ils avaient raison de critiquer les amalgames puants, ils ont négligé le fait que le gouvernement israelien compte et/ou a compté dans le passé nombre de racistes, de personnes niant l’existence de l’autre peuple et de religieux ultras dans leurs ministres. Et qu’ils auraient du là aussi être de bon compte. Au surplus, ils ont maladroitement fait le jeu du communautarisme car leur carte blanche dans Le Soir qui a été unaniment acclamée à l’extrême-droite qui en tirera argument dans le futur,  jouait dangereusement sur les amalgames. Erreur donc aussi, du moins à mes yeux. Et aux vôtres ?

Certains enfin ont refusé de jouer à l’alibi ou à la caution, qu’elle soit juive ou de gauche. En effet, les musulmans affichés étaient une majorité. Ecrasante aux yeux de certains qui ont confondu couleur de peau ou tenue et croyance voire racisme. A nous, croyants ou non, de gauche ou non mais respecteux de chacun de devenir la majorité la prochaine fois en ne répétant pas les erreurs les plus évidentes. J’en ai relevé certaines, vous en avez sûrement d’autres à signaler.

J’espère que vous en ferez un débat constructif, ici ou ailleurs. En tout cas, les commentaires de ce billet vous sont ouverts. La gauche n’a pas toujours raison, elle le sait mais doit aussi savoir tirer profit de ses erreurs.

Publicités

2 Réponses to “Ils ne sont pas venus ou ne sont pas restés”

  1. Philippe, belgique Says:

    J’y étais et ne le regrette pas un instant.
    Je suis communiste et athée et venait essentiellement pour grossir le rang des défenseurs de la paix véritable et juste.
    Je pense que la majorité des personnes présentes, hélàs pas assez multiculturelle, venait pour la même raison.
    L’ambiance était, quoiqu’en ai dit les média, plutôt bonenfant. Et ce ne sont pas les quelques fauteurs de trouble, qu’on retrouve dans n’importe quelle manifestation polémique, qui me feront penser le contraire.
    Ne pas être venu pour ne pas être assimilés aux propos racistes de certains, c’est à mon avis vouloir se dédouaner à bon compte! La situation à Gaza était (et reste toujours!) trop grave pour rester chez soi. Si plus de gens, surtout belges, avaient fait comme nous, les propos racistes auraient été plus dilué et moins impressionnants (pas moins médiatisés pour autant!).
    L’occupation et le contrôle de la Palestine (au minimum celle tracée en 1967) doit cesser. Israël doit se conformer aux résolutions de l’ONU. Les Etats-Unis, son bailleur de fonds, doit cesser de lui fournir des armes. Alors seulement les palestiniens accepteront de cesser de tourner leurs armes contre lui!
    L’erreur principale de la gauche (mais laquelle?) a été de ne pas venir en nombre suffisant!

  2. adnaninco Says:

    Seule condition valable pour une paix définitive est un retour aux frontières de 1967 et solution de la question de Jerusalem et des réfugiés palestiniens.Je n’y étais pas dans la manifestation je le regrette. En réponse aux pro israeliens je dirais que l’antisémitisme est fomenté alimenté par des attitudes sionistes qui spolient et malmènent le peuple palestinien depuis 60 ans.La solution idéale auquelle je crois fermement est d’un seul état sur cette terre De Palestine dans lexquel tous les peuples auraient les mêmes droits et devoirs.La coexistence entre juifs et arabes et autres ne datent pas d’hier.Mes propos peuvent paraitre utopiques mais……………..


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :