Le chien se meurt !

Après cinq ans de critique sociale acharnée, les joyeux galériens de CQFD ont atteint les limites de l’abnégation. Maintenant, faut du pognon ! Sans banque ni pub, une seule solution : 2 000 abonnés supplémentaires. http://cequilfautdetruire.org/spip.php?rubrique74

Si vous voulez les lire avant de vous abonner, les archives sont libres d’accès.

Ceux qui ne sont pas abonnés ne pourront plus lire C.C.E., na !

Publicités

Les dangers du paradigme de Massada

La réapparition d’un terrorisme juif, je veux dire d’un terrorisme digne de ce nom, pas le terrorisme qui consiste à tuer des gens depuis un avion ou le fait de punir d’une balle dans la tête des gamins qui lancent des pierres sur des soldats ou le terrorisme de priver une population entière de moyens d’existences, de détruire son infrastructure, de faire chuter de moitié son espérance de vie, de la réduire à la mendicité internationale en l’empêchant de cultiver son champ ou d’exporter sa production de fleurs. Non, pas ce terrorisme-là que tous les occidentaux partagent équitablement de la Palestine à l’Afghanistan en passant par l’Irak et récemment encore en Serbie.

Non, la réapparition d’un vrai terrorisme juif: d’éléments incontrôlés qui vont tuer de l’Yitzhak Rabin comme d’autres (non-juifs) de l’Olof Palme, ou casser du bicot comme un quelconque facho de base, cette réapparition donc, a rappelé à Shalom Arshav un vieux texte pas inintéressant sur la martyrologie: http://www.lapaixmaintenant.org/article944

Je vous en souhaite bonne lecture.

Le vrai problème des e-mails de Sarah Palin

La co-listière du républicain John Mc Cain dans la course à la présidence américaine s’est fait hacker son compte e-mail sur Yahoo. Par un gamin même pas malin : http://www.theregister.co.uk/2008/09/17/anonymous_hacks_sarah_palin/ . Et pour ceux qui ne parlent pas l’anglais, voici un résumé en français:http://www.theinquirer.fr/2008/09/18/deux_comptes_mels_de_sarah_palin_pirates.html

Vous allez me dire, avec quelque raison, que vous n’avez rien à foutre des e-mails de Sarah Palin. Pas faux sauf que…

Le vrai problème est que ce hacking révèle que la Gouverneur de l’Alaska utilisait ses comptes Yahoo! à des fins professionnelles. Et donc qu’elle  contourne les lois qui l’obligent à enregistrer ses échanges de mails et autres écrits dans l’exercice de sa fonction publique.

Même pas encore élue et déjà des méthodes dignes de Richard Nixon.  Ca commence bien.

A table !

J’ai pas envie de faire la cuisine. Alors, si on allait acheter de la bouffe toute faite quelque part ? Et pour choisir, ben il y a les yeux et les photos sur les produits. Eh !

Ben y’a des petits malins qui se sont amusés à comparer les photos et les produits. C’est impressionnant et ça donne vraiment envie de se remettre devant ses fourneaux. En voici deux :

http://pundo3000.com/werbunggegenrealitaet3000.htm

http://www.thewvsr.com/adsvsreality.htm

Maman, j’ai peur !

Une étude en Australie conforte une étude aux USA : le danger terroriste est ENORME… dans l’opinion, dans les lois sécuritaires qui bouffent nos libertés et nos combats, comme quand la NSA américaine collabore avec le gouvernement chinois pour limiter l’anonymat sur Internet : http://www.schneier.com/blog/archives/2008/09/the_nsa_teams_u.html ou ces sociétés qui offrent à toutes les dictatures la possibilité de fouiller dans vos appels GSM:  http://www.schneier.com/blog/archives/2008/09/nsa_snooping_on.html ou encore ici http://www.theregister.co.uk/2008/09/15/online_crime_vs_censorship/ « There’s all kinds of groups who want to take all kinds of websites off the internet, » he says. « Copyright owners are on the top of that list. The same thing is true of the Chinese government. I’m sure they would love to persuade domain name registrars to pull the plug on certain websites. »

Dans la réalité, le terrorisme fait à peu près 420 morts par an, principalement dans le Tiers-monde selon http://business.smh.com.au/business/the-terrifying-cost-of-feeling-safer-20080826-435l.html. A peu près le bilan d’une journée calme en Irak : l’invasion américaine a fait 1,3 millions de morts en 6 ans soit 500 et quelques morts  par JOUR !

Si on se limite au monde occidental, Israel inclus, ça devient ridicule. Vous avez largement plus de chance d’être foudroyé par un orage que d’être victime du « terrorisme »

Sans compter que si on dépensait le 10e des sommes consacrées à la sécurité dans les pays où on trouve des « terroristes » , on couperait beaucoup plus efficacement les ailes à ce genre de menace.

Nos dirigeants ne sont pas plus bêtes que vous et moi. Oui bon, d’accord, il y a W. Bush et Sarah Palin. Mais bon dans les autres, il y en a des normalement constitués. Alors, s’ils ne s’attaquent pas à la racine du « terrorisme », c’est peut-être que celui-ci a d’autres fonctions, non ?

A peu près autant de fonctions possibles que de raisons pour lesquelles nos politiciens belgo-flamands s’occupent de querelle de clochers communautaires pendant qu’une crise économique qui va peut-être ridiculiser celle de 1929 toque à la porte http://www.easybourse.com/Website/article/9049-greenspan-la-crise-plus-grave-que-celle-de-1-2-.php

On y va ou pas ?

Un scénario du pire; voilà ce qui pourrait se jouer dans les mois à venir. Mais déroulons ensemble un premier fil de l’écheveau de cette menace.

Le Pakistan, l’ancien allié des USA, menace de tirer sur les militaires américains s’ils renouvellent les incursions sur son territoire que la population civile locale a chèrement payé :http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2172

De leur côté les américains semblent prendre la même posture que celle qui les avait menés à attaquer le Cambodge à l’époque de la guerre du Vietnam. Et ce sera vraisemblablement avec le même un double échec: ils devront se retirer les fesses à l’air et amèneront au pouvoir les pires extrêmistes.

Mais voilà, devant la débacle économique croissante, l’aventurisme militaire constituerait une diversion de première grandeur qui en plus nourrirait l’appareil militaro-industriel et, au pire, mobiliserait les nombreux chômeurs que la crise ne manquera pas de jeter sur le pavé. Il n’est pas besoin de lire « La stratégie du choc » de Naomi Klein pour comprendre qu’une bonne guerre patriotique permettrait à l’oligarchie au pouvoir aux USA de mener sans opposition les dures politiques économiques que la sortie de crise va imposer, notamment en socialisant les pertes mais aussi en écrasant ce qui reste des droits des travailleurs.

Au surplus, la raréfaction croissante du pétrole impose à terme de prendre des mesures drastiques pour s’assurer un approvisionnement régulier, pour ne pas dire exclusif, de pétrole bon marché. Là aussi, ce serait une aide inespérée pour relancer une économie exsangue.

Alors, on y a va ou pas ?