“Yes, We’re Corrupt”

Si vous lisez vaguement l’anglais ou le portugais, voici les déclarations d’un paquet de politiciens américains reconnaissant que la politique américaine, dont il font partie, est corrompue par le « big business ». La liste est tenue par Jon Schwarz de The Intercept, pas vraiment « n’importe qui » comme vous pouvez le voir. Si vous le demandez gentiment 😉 dans les commentaires, je vous ferai un résumé en français à l’occasion. C’est éclairant et même hallucinant.

Publicités

Non, je ne vous parlerai pas des Gilets Jaunes français


Non parce que plein d’autres le font bien mieux que moi. Rien que sur les dernières 24 heures, j’ai relevé La répression terrifiante du mouvement des gilets jaunes, Les Gilets jaunes de l’Orne en réunion publique : justice, écologie, fraternité, Les Secouristes volontaires toulousains : la paix au coeur des manifestations, la remarquable interview de Maxime Nicolle (Gilets jaunes) par Aude Lancelin (Le Média) à la veille de l’acte 9 des Gilets jaunes, Les Gilets Jaunes sermonnés par Alain Juppé et le journal Le Monde, Gilets jaunes : le dossier pour comprendre la révolte, Proposition d’un Référendum d’Initiative Citoyenne.Par Olivier Berruyer

Et là, je ne vous parle que de 4-5 médias alternatifs parmi les plus fiables, pas de la « presse qui ment » parce que tenue à 90-95% par 9 ou 10 milliardaires français ou des recopiages laborieux de l’AFP qui est devenue « la voix de son maître » depuis ses remodelages sous les dernières présidents français, dont Sarkozy qui fit très fort.

Et puisque la presse qui ment n’en parle pas : Amnesty International publiait une enquête dénonçant « le recours excessif à la force par des policiers » pendant les manifestations des gilets jaunes, c’est . Évidemment, si ce rapport avait parlé de la Russie, du Venezuela ou de la Syrie au lieu de la porte d’à côté, vous l’auriez eu en première page. Là, non. Juste des brèves dans quelques médias.

Le journalisme en (trop) accéléré

La RTBF se fend d’un article sur le prix des télé-communications belges le prix des télé-communications belges qui seraient « dans la moyenne européenne » dit-il en répondant à sa propre question. Non, vraiment ?

Le document de l’IBPT proposé par l’auteur, Maxime Paquay, dit exactement le contraire de leurs conclusions communes : « s’il on regarde l’ensemble ‘…) la Belgique est en fait dans la moyenne. » Or le pdf de l’ibpt dit « téléphonie mobile (postpaid) (…) la Belgique perd en compétitivité, parce que le niveau des prix des pays voisins a quant à lui continué à diminuer ».

Certes, pour  « les clients prepaid (…) la Belgique conserve sa position moyenne » mais pour l’internet mobile « si l’on observe la position de la Belgique par rapport à celle de ses pays voisins, l’on constate que la Belgique est encore relativement chère ». Le quadruple play : « la Belgique était plus compétitive l’année passée, lorsqu’elle se profilait comme plutôt bon marché », « le triple play en Belgique reste en moyenne cher par rapport aux pays voisins (avant-dernière ou dernière place) ».

L’autre source, « killmybill », dit bien que nous sommes moyens mais moins cher que le Lxbg et l’Allemagne dont les pouvoirs d’achat sont autrement plus élevés. Au surplus, là aussi, les conclusion contredisent leurs propres graphes.

Le tout alors que la Belgique est à peu près le pays à la forte densité de population d’Europe et donc que le coût d’infrastructure par rapport à la population à atteindre y est un des meilleurs au monde. Nous devrions donc avoir le meilleur prix, non ?

En conclusion, on croirait un communiqué de relations publiques de Belgacom contre le mise en place d’un 4e opérateur. Tiens, justement au moment où l’on parle de plan (a)social chez ce même Belgacom. « Vous avez dit bizarre, comme c’est étrange » pour paraphraser Louis Jouvet.

Le plat du jour, c’est vous

 

D’abord, quelques infos tirées  de https://blogs.mediapart.fr/jean-michel-naulot/blog/181018/faut-il-sattendre-une-crise-financiere-majeure via la revue de presse de l’excellentissime « Les Crises ».

« Quand on analyse l’histoire des grandes crises financières systémiques, on constate qu’elles éclatent lorsque trois facteurs sont réunis : une création monétaire excessive, une dette élevée, une régulation insuffisante. »

(…) Pour illustrer ce dernier point, un exemple : « les robots (…) du trading à haute fréquence (…) représentent la moitié des transactions sur les marchés d’actions, (…) le shadow banking (…) représente 47% de la finance mondiale, l’encours des fonds indiciels (ETF) est par exemple passé de 700 milliards de dollars en 2007 à 4 500 milliards de dollars aujourd’hui » avec pour résultat « qu’à un instant donné, le FMI considère qu’un même titre peut être revendiqué par deux acteurs et demi ».

La création bancaire, principalement via le « quantitative easing » (QE) a provoqué le premier.

Le sauvetage des banques en 2008 (socialisation des pertes) a augmenté encore le second illustré par exemple par http://www.cadtm.org/Grece-le-proces-Georgiou-ou-l-affaire-de-la-falsification-des-statistiques

Comme le montre l’article ci-dessus et mieux encore http://www.cadtm.org/La-politique-de-la-Troika-en-Grece-Voler-le-peuple-grec-et-donner-l-argent-aux le naufrage de la Grèce est aujourd’hui attribué a ce « vol en bande organisée » et non à une quelconque impéritie grecque qui fut bien précieuse pour faire crever de faim le peuple grec et organiser le « kidnapping » de ses universitaires par l’Allemagne comme la privatisation (donc la destruction à terme) de son écologie et de son infrastructure (voir les ponts italiens ou le chemin de fer anglais pour ceux qui croient encore que le privé gère « mieux » les biens communs).

Ceux qui s’imaginent que l’exemple grec n’est pas le menu auquel nous serons tous soumis à plus ou moins brève échéance sont les mêmes qui s’imaginaient que le programme du « New American Century » des néo-conservateurs américains (néo-cons) inauguré pour détruire la Yougoslavie n’était pas la préfiguration de ce qui suivit en Irak, Libye, Syrie, Yemen, Ukraine (4 milliards de $ selon Victoria « fuck EU » Nuland) et bientôt en Iran voire en Chine ou même en Europe.

Pour ceux que ça intéresse, le risque de confrontation militaire en Europe vient brusquement de s’accentuer catastrophiquement avec l’annonce récente de Donald Trump de renoncer au traité sur les missiles nucléaires intermédiaires. Je vous conseille à ce sujet l’article de la Tribune de Genève qui reprend l’intégralité de la dépêche AFP au lieu de réussir l’exploit de la rendre encore plus manipulatrice comme l’a fait la RTBF https://www.rtbf.be/info/monde/detail_trump-annonce-qu-il-va-retirer-les-usa-d-un-traite-sur-les-armes-nucleaires-avec-la-russie?id=10052148

Vous ne mourrez peut-être pas ruinés, après tout 😀

Pas de GSM avant 13 ans ?

J’suis pas un scientifique, mais…… je lis. Ceci dit, comme tous les articles venant d’un autodidacte, c’est à prendre « cum grano salis » mais il y a plein de références dedans (Oh mon dieu, comme c’est original, ici :-D). Les corrections et commentaires sont encore plus les bienvenus que d’hab.

Pas de GSM avant 13 ans, et même après !
Et pas trop jusqu’à la fin de l’adolescence… ou juste des SMS 😉
Et en général, utilisez une oreillette avec fil, c’est recommandé.

GSM: cancer du cerveau « possible » selon l’OMS . N.B.: C’est une première évolution par rapport à leur position de 2010

Surtout les jeunes, beaucoup plus sensible aux rayonnements ! voir notamment ici.

FAQ:

1) Pourquoi agir alors que c’est seulement « possible » ? La raison s’appelle « le principe de précaution« . C’est notamment parce qu’on ne l’a pas respecté que l’on se trouve avec Fukushima. C’est parce qu’on ne le respecte pas que 50% des poulets sont porteurs de germes multi-résistants aux anti-biotiques (et que donc les manger cuits à trop basse température ou trop crus est suicidaire).

2) Pourquoi 13 ans ? Parce que les cellules de leur cerveau sont plus vulnérables du fait d’être encore en cours de multiplication. Et ça, c’est avant 13 ans. Pendant l’adolescence, ça continue, mais moins  même si tout le monde n’est pas du même avis.

3) Pourquoi avec fil ? Parce qu’il ne sert à rien d’éliminer une source de rayonnement suspicieuse pour en ajouter une autre dont on sait encore moins, le Wi-Fi en l’occurrence 😀

Deux-trois liens comme ça

–  Je ne suis pas un écolo rabique mais quand j’apprends que 50% des poulets en batterie sont contaminés par des bactéries résistantes aux anti-biotiques, j’ai envie de virer végétalien, et même là, j’ai des doutes :-/

Le changement climatique et le pic pétrolier sont devenus tellement incontournables que mêmes des militaires (si, si, j’ai bien dit des mi-li-tai-res 🙂 ) US en dénoncent les risques et tentent de vaincre l’immobilisme de leur régime.

– Si Actuel fut LE magazine francophone des années ’80, dans la même langue Owni est probablement LE site d’information internet des années ’10 comme Contreinfo celui de l’information économique et proche-orientale. L’un est l’œuvre d’un groupe informel, l’autre est le fruit du travail d’un homme exceptionnel ce qui explique des absences de temps en temps. Et si vous voulez savoir comment on prend une décennie de retard ;-) voyez DeDefensa, même s’il reste remarquable si pas indispensable pour la compréhension de la politique militaire américaine et, accessoirement, européenne mais pas seulement. Pour les gauchos français et apparentés, CSP fait toujours rire comme l’écologique Basta fait frémir. J’y ajouterai bien  les vrais perles du site économique Leap 2020 mais ils sont vraiment à prendre qu’avec un solide esprit critique et un ample background sur le sujet. Pour relativiser, j’ajouterai que j’en pense autant du petit Soir, du Monde et consorts dont les plus visibles des média-mensonges sont relatés par Michel Collon qui commente aussi de la fin du rêve d’Al Jazzera.

– A ce propos, « Lybie: qui est le fou ? » demandent en anglais Al-Jazzera dans un passionnant article de fond (seraient-ils en train de réajuster le tir ?) et beaucoup plus directement le virulent John Pilger, ce dernier traduit par LGS pour les francophones unilingues ou pressés.

Comment on pigeonne des blogueurs (et des gens de gauche) ou la bien laide histoire du Huffpo. Les conversions successives d’Ariana Huffington font penser à du Mitterrand (François): mêmes crapules (de droite à l’origine) utilisant cyniquement le mensonge et une conversion apparente pour faire du fric, ou du pouvoir, et finalement revendre le résultat aux libéraux en ne laissant que des ruines derrière eux. Comme quoi, il ne faut JAMAIS faire confiance aux socdem’, à plus forte raison aux convertis 😉

Lutter contre la censure sur le net: si vous utilisez Firefox (sans publicités et respect de la vie privée  inclus) ou Chrome (fichage par les marketeux inclus), MafiaaFire vous explique le pourquoi et fourni l’outil. Et si vous utilisez M$-IE, c’est bien dommage pour vous 😉

Le Libre pour travailler, le Propriétaire pour jouer

J’utilise Linux (Ubuntu 10.04) pour travailler et Windows (XP) pour jouer. C’est valable pour l’informatique mais peut-être aussi pour la vie en général: l’Etat, l’économie contrôlée, la confiance, le partage et le Revenu Universel pour la vie sociale, la nourriture, l’éducation, la finance et la santé. La spéculation, le libéralisme et la libre concurrence, l’évasion fiscale, les copyright et les brevets pour jouer.

Contre le peuple et la croissance: la finance en général et plus spécifiquement  BCE & banques centrales, FMI et FMI encore. Même le républicain et ancien « director of the Office of Management and Budget » de Ronald Reagan s’y met, appuyé par une « bombe » lancée très discrètement par le FMI: l’économie chinoise dépassera celle des USA en 2015. A propos de la BCE: le candidat le plus probable à sa présidence est Draghi de Goldman Sachs. Oui, oui, la banque qui est à l’origine de la banqueroute de  la Grèce, rassurant, non ?

Il y a pire: « la concurrence libre et non faussée »; c’est l’argument pris par la droite canadienne pour refuser d’envoyer les soldats aider les victimes des inondations. Oui je sais, c’est la 3e fois que je signale ce lien au sein de cet article mais sans la source (sérieuse) que je signale, personne n’y croirait tellement c’est con.

Une vision très noire mais remarquablement écrite des « Derniers jours du monde » par Agnès Maillard du Monolecte. A contrario, une utopie en marche sur l’éducation populaire en France. Et en Belgique, si vous ne connaissez pas l’Université Populaire, je vous invite à y faire regarder leur programme. Autre utopie en marche: le monde du partage et de la collaboration à l’image du P2P et du copyleft.

La vision de sur la rue espagnole par la gauche du PS français représentée par Démocratie & Socialisme. Pour le prix, vous aurez l’adresse de Gérard Filoche (qu’est-ce que ce type fiche encore au P »S » français ? Ça reste pour moi une énigme).

Pas de travail vaut mieux qu’un travail qui vous dévalorise. Ça ne va étonner que les (néo/socio)-libéraux mais c’est toujours utile de voir une étude à ce sujet.

La prochaine « bulle » économique qui va nous péter entre les mains: l’éducation. L’auteur en profite pour nous glisser un mot sur les employés (et cadres) pris dans la chaine des « process » et autres « logiciels d’entreprise ». Et les suicides qui en découlent.

Facebook (dont les liens avec la CIA sont notoires) et autres Twitter ont-ils joué un rôle dans les révolutions arabes ? Peut-être mais à leur corps défendant et en sélectionnant sérieusement lesquelles étaient les « bonnes ».